• Date de publication : 2005
  • Étiquette : Démence, Maladie d’Alzheimer, neuroinflammation, liquide céphalo-rachidien
  • Auteur : M. BENOIT, D. BENTUE-FERRER
Résumé

La prévalence de la démence augmente avec le vieillissement de la population et l’augmentation de l’espérance de vie. Ce syndrome peut être l’expression d’une affection curable et réversible du système nerveux central (ex. neuroinflammation), ou d’une affection jugée actuellement irréversible (ex maladie d’Alzheimer (MA). Dans ce dernier cas, plusieurs approches thérapeutiques potentiellement efficaces sont actuellement testées, ce qui demande une bonne qualité du diagnostic pre-mortem. Les analyses biologiques du sérum et du liquide céphalo-rachidien (LCR), bien que réalisées en routine dans les pathologies neuroinflammatoires, doivent faire l’objet d’une standardisation pour être une aide au diagnostic clinique de MA. Plusieurs paramètres du LCR rattachés à la MA (protéine tau totale, formes phosphorylées de tau, peptides A, génotype ApoE, p97, etc.) mesurés séparément ou groupées apportent une sensibilité et une spécificité diagnostique de l’ordre de 85%, ce qui correspond à ce que l’on attend d’un outil diagnostique de qualité. Dans cette revue de la littérature, sont discutés les rapports récemment publiés sur le diagnostic neurochimique pre-mortem des démences et en particulier concernant le diagnostic précoce et différentiel de la MA. De nouvelles perspectives apportées par des technologies récentes, telles la spectroscopie à corrélation de fluorescence (SCF) et la spectrométrie de masse avec laser désorption/ionisation (SELDI-TOF MS) sont brièvement discutées. 

1 fichier à télécharger

  1. Télécharger Guidelines_wfsbp_marqueurs_lcr_benoit_bentue_ferrer.pdf (format PDF / 352 Ko)